Paramaribo, un melting-pot culinaire

Peu de cuisines sont aussi diverses et colorées que celle du Suriname. Les nombreux groupes ethniques qui composent le pays ont tous influencé la tradition culinaire de Paramaribo qui constitue un véritable brassage, parfois au premier sens du terme. Créole, hindi, javanais, juif-portugais, néerlandais ... qu'est-ce qui vous fait envie ?

Culinaire

La cuisine créole

Les traditions culinaires des esclaves africains ont donné au Suriname des plats merveilleux comme la soupe d'arachide et le « Moksi alesi », un plat de riz avec du poisson salé et des légumes. Plus célèbre encore, le « pom » est souvent servi lors des célébrations festives. Ce plat cuit au four se compose de purée de tayer (un légume racine local), de poulet, de charcuterie et de purée de tomate. La dégustation et la préparation du pom était traditionnellement une occasion sociale ; les familles payaient pour utiliser le four commun du quartier et faire cuire le plat. On connait aujourd'hui une variante rapide de ce plat : le sandwich de pom.

Préparation d'un roti

Préparation d'un roti

WBienvenue au paradis du roti

Environ un quart de la population surinamaise est d'origine indienne. Après l'abolition de l'esclavage à la fin du 19ème siècle, des populations venues de Guyane britannique et d'Inde sont venues travailler sous contrat dans les plantations, Apportant avec elles un délicieux assortiment de currys, de samosas et de rotis. Au Suriname, le roti, une sorte de crêpe, est généralement servi sous forme de roulé garni de curry de poulet, de pommes de terre et d'haricots verts. Les habitants mangent sans couteau ni fourchette, en rompant simplement un morceau de roti pour saisir les autres ingrédients dans le plat. Vous trouverez les meilleurs rotis de Paramaribo dans des restaurants spécialisés, comme le Joosje (Zwartenhovenbrugstraat 9) ou chez Roopram (une chaîne qui vend plus de 10 sortes différentes de roti, y compris au poulet, aux œufs et au foie).

Soirée javanaise au Blauwgrond

Pour une expérience culinaire et culturelle, les gourmets choisiront de diner dans le quartier Blauwgrond. Le quartier javanais de Paramaribo abrite une collection hétéroclite de « warungs ». Ces restaurants authentiques ne sont en général qu'une extension ou une véranda accolée à une résidence. Les clients s'assoient à de simples tables et les minuscules cuisines servent de délicieux plats indonésiens. Commandez une soupe de « saoto », avec du poulet, des œufs et des légumes. Les habitants du cru, les expatriés et les touristes peuvent également déguster des plats épicés tels que le nasi (riz frit), le bami (nouilles frites) et le satay (brochettes de viande accompagnées d'une sauce aux arachides). Rafraîchissez-vous avec un «dawet », une boisson glacée à la noix de coco !

Voir le Guide Réserver un vol

Thèmes associés

Suggestions de destinations

*Les prix affichés sont pour 1 adulte. Tous les montants sont en EUR. Les taxes et les surcharges sont comprises. Pas de frais de réservation applicables. Les prix affichés peuvent varier en fonction de la disponibilité du tarif.